Méthodologie,  Vidéos

Ce qui se cache derrière les niveaux de langue. ( A1/A2/B1/B2/C1/C2)

Les niveaux de compétences en langue sont un sujet assez courant chez les apprenants, vous en avez donc sûrement entendu parler. Si j’ai décidé d’aborder ce sujet dans cette vidéo, c’est pour vous expliquer un peu plus l’intérêt, le sens et l’importance de ces niveaux.

Car en plus de vous permettre d’évaluer votre niveau et qu’il soit reconnu partout en Europe, ces niveaux de compétences vous permettent quelque chose de très utile pour votre apprentissage : Vous fixer un objectif à atteindre en fonction de vos projets.

Pour voir cet article en vidéo, c’est par ici :

Pour tout vous dire au mieux, j’aborde ce sujet en 6 points :

1) Ces 6 niveaux de compétences ( de A1 à C2) sont applicables seulement pour une langue que vous apprenez en tant que langue étrangère.

Autrement dit ils ne s’appliquent pas à votre langue maternelle.

Pourquoi me direz- vous ? C’est vrai que notre propre langue nécessite tout autant un apprentissage sérieux, que nous suivons d’ailleurs tout au long de notre parcours scolaire. Et qu’il est important de poursuivre car l’acquisition d’une langue étrangère et la maîtrise de notre langue natale sont indissociables et ne devraient d’ailleurs pas fonctionner séparément. ( Eh oui comme disait Goethe dans cette phrase que je cite trop régulièrement, ” Celui qui ne connait pas les langues étrangères, ne connaît pas sa propre langue”. )

En fait ces critères ne s’appliquent pas pour notre langue maternelle pour une raison toute simple : Quand nous sommes natifs d’une langue, nous sommes forcément hors-critères car nous avons ” absorbé” la langue et l’avons appris de manière passive, surtout à l’oral.

 

2) Faites vous plaisir avant tout !

Si ces niveaux sont importants pour vous situer dans vos connaissances et savoir où vous allez, ils doivent garder leur rôle d’indicateur et d’objectif et ne pas se transformer en barrière ou stress. qui seraient néfaste. Autrement dit, faites vous plaisir avant tout dans votre apprentissage et éviter de vous comparer aux autres qui peuvent avoir des projets éloignés des vôtres.

Vous pouvez très bien vous débrouiller avec le niveau A2 si cela vous permet de faire ce qui vous convient ou viser le C2 parce que vous voulez absolument parler couramment et que vous êtes ultra motivés. Ce choix n’appartient qu’à une seule personne : Vous.

 

3) Passez un test certifié.

Si vous souhaitez passer un test et obtenir un certificat justifiant votre niveau, il est important de vous tourner vers les organismes reconnus dans votre langue cible.

 

4) Le CECRL.

Was ist das hm?

Sous cet acronyme se cache le fameux Cadre européen commun de référence en langue, un document élaboré par les pros de la linguistique au niveau européen et signé par le Conseil de l’Europe en 2001. C’est de là que viennent les 6 niveaux de compétences tels que nous les connaissons.

Ce cadre européen ( C’est un peu la bible des profs de langue pour être honnêtes ^^)  permet une chose sensationnelle : Une harmonisation, une unité de l’enseignement ainsi que de l’évaluation des langues étrangères dans toute l’Europe. Et ceci quelque soit votre langue natale, votre âge et la langue que vous apprenez.

Cela vous permet donc d’être évalué dans toutes les langues de la même manière et que votre niveau soit reconnu partout.

Un bel atout pour la mobilité professionnelle et les échanges inter-culturels, non ?

 

5) Les 5 compétences ( ou activités langagières)

Chacun de ces 6 niveaux possède des critères stricts et sont évalués dans les 5 compétences comprises dans la pratique d’une langue. Si cela vous intéresse, je vous invite à venir lire cet article dans lequel je vous explique en quoi elles consistent. Je vous donne également plein d’astuces pour travailler chaque compétence. Cliquez ici pour le découvrir.

Pour rappel, les 5 compétences sont :

– L’expression orale en continu ( EOC)

– L’expression orale en interaction (EOI)

-La compréhension orale (CO)

-La compréhension écrite ( CE)

-L’expression écrite. ( EE)

La validation d’un niveau de langue passe donc par la maîtrise de ces 5 compétences. Il se peut cependant que vous n’ayez pas le même niveau dans toutes ces compétences en fonction de votre parcours, de votre histoire… Vous pouvez par exemple très bien comprendre une langue mais ne pas arriver à la parler, ou bien pouvoir la parler mais ne pas être capable de l’écrire.

 

6) Les 6 niveaux

Les 6 niveaux vont donc du A1 ( débutant) au C2 ( courant).

Il est intéressant tout d’abord de noter que ces 6 niveaux sont construits dans la logique du développement classique d’un apprentissage. A savoir que les apprenants commencent par découvrir ce qui les concerne directement ou ce qui se trouve dans leur environnement proche. ( Nom, âge, famille, passions…) Ils vont ensuite, petit à petit, s’éloigner de ce qu’ils connaissent pour s’intéresser à des domaines de plus en plus larges, donner leur avis et structurer leur opinion sur des sujets de plus en plus diverses. Au dernier niveau, un apprenant est capable de parler couramment une langue, de comprendre et développer sa pensée quelque soit le sujet abordé.

Je vais ici présenter chaque de niveau de manière simple afin que vous puissiez avoir une idée de la progression attendue, du niveau que vous pensez avoir et celui que vous pouvez viser. Pour connaître les critères précis dans chaque compétence, je vous invite à découvrir le document officiel du CECRL en cliquant ici.

 

  • A1 ( introductif, de découverte) : Vous êtes capable de répondre et de formuler à l’oral comme à l’écrit des énoncés simples reliés directement à vos besoins concrets.

Exemples : –  Vous présenter et poser des questions à quelqu’un sur son nom, âge, famille.

– Remplir un formulaire simple sur des informations vous concernant directement.

– Ecrire une carte postale simple sur vos vacances.

 

  • A2 ( Intermédiaire ou de survie) : Vous êtes capable de comprendre et de formuler des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées, vous pouvez communiquer dans un échange simple sur des sujets familiers et directs.

Exemples : – Faire un achat dans un magasin

– Acheter un billet de train/avion, demander des renseignements simples

– Lire une publicité/un prospectus relativement simple, écrire une lettre de remerciement.

  • B1 ( (seuil) : Vous pouvez comprendre les informations essentielles sur des sujets familiers dans un langage clair et standard , vous pouvez vous débrouiller en voyage là où est la langue est parlée. Vous pouvez raconter un évènement, décrire vos rêves, donner votre opinion sur des sujets familiers.

Exemples :

– Prendre part à une conversation sur un sujet familier

– Lire et comprendre des messages comprenant des rêves, souhaits.

– Je peux raconter l’intrigue d’un film et donner mon opinion.

B2 ( Indépendant) : Vous pouvez communiquer avec assez de spontanéité et d’aisance de manière à ce qu’une conversation avec une personne natif ne comporte aucune tension. Vous pouvez comprendre le contenu essentiel de sujets concrets et abstraits, ainsi que techniques et spécialisés. Vous pouvez donner votre opinion sur des sujets d’actualité.

Exemples :

– Prendre part à une conversation sur des sujets d’actualité.

-Ecrire des textes clairs et détailles qui mettent en valeur mon opinion.

 

  • C1 ( Autonome): Vous pouvez  comprendre des textes longs et exigeants, saisir l’implicite. Vous pouvez vous exprimer de manière spontanée, dans tous les domaines sociaux ou professionnels, sans chercher vos mots,  de manière claire et structurée.

Exemples :

-Écrire un rapport sur un sujet complexe et mettre avant les points importants.

-Exprimer mes opinions de manière claire et détaillée.

-Comprendre un film sans trop d’efforts, un texte littéraire.

 

  • C2 ( Maîtrise) : Vous pouvez comprendre sans effort tout ce que vous entendez et lisez, vous pouvez vous exprimer spontanément sur des sujets complexes, saisir les nuances d’un document.

– Comprendre sans difficultés un message dans les médias.

-Lire sans effort un texte abstrait.

-Je suis à l’aise avec les expressions idiomatiques et les tournures courantes.

Alors quel objectif visez- vous? Dites moi tout dans les commentaires ! Je vous remets ici le lien de mon article où vous pourrez trouver plein d’astuces pour travailler chaque compétence : C’est par ici.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent id, nec Praesent venenatis quis, libero lectus risus.