20 rencontres pour grandir

Les 5 raisons de ma passion pour les langues étrangères. L’histoire de Sandrine.

Comme Harry Potter, je suis moitié-moitié. Pas moitié moldu – moitié sorcier. 🙂 (quoique j’aurai bien aimé) Mais moitié française – moitié allemande. En effet, mon père était français et ma mère est allemande. Ayant grandie en Lorraine, j’ai été bercé depuis mon enfance par ces deux cultures si différentes. Cela a clairement développé mon goût pour les langues étrangères. Aussi j’aimerais partager avec vous les 5 raisons de ma passion pour les langues étrangères  ce qu’elles m’ont apporté et ce qu’elles peuvent aussi vous apporter.

Cet article est écrit par Sandrine du blog Plaisir d’apprendre l’italien, une polyglotte également passionnée des langues dont j’aime beaucoup le travail. Je suis très heureuse de vous partager aujourd’hui son histoire.

Vous pouvez également écouter son histoire ci dessous sur Youtube ou sur les plates formes de Podcast : Itunes et Spotify.

1ère raison : Vous aurez moins peur de prendre des risques dans une autre langue.

Passionnée de théâtre depuis mon enfance, j’ai malgré tout toujours eu peur de poursuivre une carrière dans ce domaine lorsque j’étais en France. L’on me disait : “C’est un domaine trop risqué” ou encore “C’est trop difficile de percer.” Cet état d’esprit défaitiste a eu raison pendant un long moment de mon envie de poursuivre une carrière d’actrice. Et puis j’ai décidé de me donner une chance en partant en Nouvelle-Zélande. Depuis novembre 2019, je vis dans ce pays, j’ai trouvé un agent et ai joué (déjà :O) dans plusieurs projets.

Je crois profondément que l’usage de l’anglais au quotidien m’a clairement aidé à faire ce saut majeur dans ma carrière professionnelle en allant au-devant des opportunités. Pourquoi ?

J’ai le sentiment qu’en utilisant l’anglais, je suis une autre personne plus dans l’action moins dans l’appréhension. Un peu comme si je me retrouvais dans un jeu plus vrai que nature. Sandrine parle anglais et pense différemment donc. Prendre des risques me semble plus facile que jamais car j’ai moins peur de l’échec. De plus, j’analyse avec beaucoup plus de recul les situations quand je réfléchis en anglais. Prendre des risques devient plus facile car le lien émotionnel que j’entretiens avec une langue étrangère est moins fort que celui entretenu avec ma langue maternelle.

L‘étude de l’Université de Chicago faite par le département de psychologie prouve cette théorie. Le professeur Sayuri Hayakawa et son équipe de psychologues ont conclu que “Bien qu’une langue maternelle déclenche des réactions émotionnelles qui peuvent conduire à des décisions non optimales pour l’individu, l’utilisation d’une langue étrangère plus éloignée émotionnellement pourrait conduire à une prise de risque plus stratégique.

Penser dans une langue étrangère va donc nous aider à analyser de façon plus stratégique un problème ou à construire un moyen d’aller vers un rêve que nous voulons voir apparaître. Ceci se fera en éloignant le sentiment de peur de l’échec qui nous fait trop souvent prendre des décisions n’allant pas vers nos rêves.

Aussi, si vous avez une décision importante à prendre, pouvoir la prendre dans une langue étrangère vous aidera à être plus analytique car moins influencé par vos émotions.

2ème raison : Les critiques dans une langue étrangère vous atteindront moins.

Comme pour le point précédent, si le lien émotionnel est plus éloigné avec les langues étrangères, alors l’avis critique et jugement d’autrui vous touchera moins. C’est ce que j’ai personnellement constaté. Lorsqu’à ma première vraie critique l’on m’a dit en anglais : “Tu as tort. Ce n’est pas la bonne façon de faire.” Je n’ai quasiment pas ressenti de sentiment négatif du type honte ou colère. Dans mon passé, les critiques de ce genre m’ont toujours beaucoup touché. L’anglais est donc libérateur pour moi car la critique d’autrui je l’entends et l’analyse pour en tirer l’enseignement. Mais elle ne me touche pas émotionnellement. 

N’est-ce pas merveilleux ?

D’après l’étude que je vous ai citée ci-dessus, comme les langues étrangères ont un impact émotionnel moins important alors la critique sera beaucoup moins difficile à entendre. Aussi moins touché par les remarques d’autrui, vous entendrez plus volontiers l’enseignement dans la critique plutôt que vous n’en serez vexé.

Les langues étrangères sont un moyen de se challenger et d'améliorer sa confiance en soi

Lorsque j’ai décidé d’apprendre l’anglais et l’italien, je commençais comme tous à zéro. Incapable d’aligner deux mots au début, j’ai dû persévérer pour aujourd’hui être très à l’aise en anglais par exemple. En effet, l’apprentissage d’une langue étrangère est un marathon. Lorsque j’ai commencé c’était très difficile car c’était presque douloureux de réfléchir dans une autre langue. Cependant petit à petit, j’ai appris à faire confiance à mon intuition et à parler plus librement. J’ai eu le grand plaisir de voir que dans 90% des cas, je ne faisais plus d’erreur de langue en anglais par exemple.

Comme le disait Martin Luther King : “La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.” Je pense profondément que pour être heureux, nous avons tous besoin de défis qui nous challengent. Cela nous donne le merveilleux sentiment de devenir meilleurs augmentant ainsi la confiance en nous.

Femme de défis, j’adore le challenge. Aussi, j’ai tout au long de mon apprentissage posé des objectifs pour avancer. Par exemple :

  • Aujourd’hui, je connais les couleurs en anglais.
  • Demain, je sais compter jusqu’à 10 en italien.
  • Après-demain, je regarderai une vidéo de 3 minutes sur YouTube sans les sous-titres… Etc…

Chaque petite victoire permet d’augmenter la confiance que j’ai en moi-même et est un cadeau en soi. Quelle joie de pouvoir réaliser un objectif qui nous tient à coeur. 🙂 En réussissant à parler de mieux en mieux, non seulement je sentais valorisée mais j’en voulais toujours plus. Par exemple, est-ce que j’arriverai à lire du Shakespeare ? Ou bien, pourrais-je un jour jouer une pièce de théâtre en italien ? Toujours plus haut… Vers l’infini et au-delà. 😉

Apprendre des langues étrangères va donc stimuler votre goût du défi et améliorera votre confiance en vous. Ces deux atouts sont de précieux alliés si vous souhaitez une vie heureuse et épanouie dans tous les aspects de votre existence. Alors partant pour apprendre des langues étrangères ?

Les langues étrangères vous permettent de voir la vie différemment

J’ai eu la chance de vivre et de voyager dans de nombreux pays. À chaque fois que j’en avais l’occasion, je faisais tout pour apprendre la langue du pays que je visitais ou dans lequel je vivais. Par exemple, j’ai vécu un an en Belgique à Bruxelles. Or si le français est très présent, une grande partie du pays est néerlandophone. A l’époque j’avais rencontré un homme qui ne parlait pas le français. Partagé entre l’anglais et le néerlandais, je souhaitais apprendre à le connaître. Grâce à lui j’ai découvert qu’une langue c’est une façon de voir la vie. Au fil de mes rencontres et voyages, j’en ai eu la confirmation.

Un Italien ne se comporte pas comme un Japonais, n’est-ce pas ? Ils ont tous deux des caractéristiques propres à leur culture comme la façon dont chacun s’exprime en public par exemple. C’est une culture différente qui donne une vision de la vie différente.

De nature curieuse, je souhaite pouvoir comprendre et expérimenter différentes façons de voir la vie en utilisant les langues étrangères. Je crois que la beauté de l’humanité réside dans la richesse de nos cultures et la diversité des façons de penser. Chacun peut apporter quelque chose. Ce qui compte est que cela se fasse dans la tolérance et le respect de l’autre.

J’ai eu la surprise de voir la vie et de me comporter différemment dans les langues étrangères que je pratique. Par exemple :

  • En français, je me trouve plus dans le sentiment et les émotions. Mon côté artiste s’exprime davantage et je me sens plus sensible.
  • En anglais, je vais beaucoup plus vite à ce que je souhaite et suis tellement plus pragmatique. Dans cette langue je parle davantage de carrière professionnelle et beaucoup moins de loisirs.
  • En italien, je me sens en vie comme dans aucune autre langue. Dans un show permanent, l’italien m’aide à me connecter beaucoup plus facilement aux autres en étant plus ouverte et expressive.
  • En japonais, mon attitude est plus sur la réserve et la réflexion. J’exprime un grand respect des traditions et de la hiérarchie.
  • En allemand, seul les résultats comptent. Je ne parle pas pour juste créer du lien contrairement à l’italien. Si j’entame une conversation c’est dans un but bien précis.

Friedrich Wilhelm Christian Karl Ferdinand von Humboldt, philosophe et linguiste prussien déclare que notre vision du monde reflète notre langue et notre culture. “Parler une langue étrangère vous donne une nouvelle perspective et vous permet de voir le monde d’un autre point de vue.” N’est-ce pas enrichissant ?

Les langues étrangères vous permettent de vous connecter véritablement avec le cœur des personnes de cultures différentes

Nelson Mandela disait : “Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur.”

J’ai personnellement testé la chose. Lors de mes voyages j’apprenais toujours les mots de base pour parler aux locaux comme “bonjour”, “merci” ou encore “au revoir”. Voilà ce que j’ai observé :

  • Au Maroc, parler quelques mots d’arabe m’a littéralement valu d’être intégré parmi les Marocains plus rapidement que les autres Français avec qui je voyageais. Les Marocains étaient TRÈS sensibles au fait que je m’intéresse à leur culture et à leur langue. J’ai reçu de nombreux cadeaux (souvent à manger 🙂 ) avec juste un šukran (merci en arabe).
  • Au Japon, ce sont des regards étonnés et des grands sourires expressifs que j’ai vus avec des Kon’nichiwa (bonjour) ou des Arigatō (merci). Les Japonais regardent rarement dans les yeux les gens qu’ils connaissent peu car c’est un signe d’impolitesse. Le regard prolongé est en effet réservé aux membres les plus proches de leur famille ou partenaire de vie. Cela m’a donc d’autant plus intriguée de croiser le regard de ces Japonais et Japonaises surpris d’entendre des mots dans la bouche de cette Européenne à la peau blanche et aux cheveux roux… Je les ai senti touchés en plein cœur à chaque fois.
  • Parler avec les Italiens dans leur langue est la plus belle expérience que j’ai vécue jusqu’à présent. Lorsque vous faites l’effort de parler italien au pays, les Italiens se montrent d’une bienveillance et d’une générosité touchante. Mon petit accent français était également un plus je dois dire. 🙂 Parler avec les natifs dans leur langue m’a apporté de nombreuses expériences sensationnelles. Par exemple, je me suis retrouvée invité dans des familles à table avec tous à entendre la mamma dire : “Mangia Sandrrrine, Mangia” (Mange Sandrine mange avec ce r roulé si charmant). J’avais le sentiment d’être des leurs. 😀

Comme quoi l’usage d’une langue rapproche considérablement. Au travers de mes expériences dans les différentes langues étrangères ci-dessus, j’ai constaté que Nelson Mandela avait raison. Peu importe la nationalité, dès que je parlais la langue maternelle d’une personne cette dernière se sentait touchée et me traitait en amie. Alors pourquoi se priver de faire de belles rencontres ?

Pour ma part, je choisis d’apprendre des langues étrangères pour toutes ces raisons. Je poursuis mon apprentissage de l’italien si cher à mon cœur car un jour je souhaite vivre dans ce beau pays et je me sens proche de ces gens.

Et vous, quelle est votre motivation pour apprendre une ou plusieurs langues étrangères ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Caroline

    Superbe Article. Merci pour ce beau partage !

    Je suis d’accord parler une langue ouvre à la découverte d’un pays, de nouvelles personnes, …. et simplement au respect et à l’amitié des natifs qui voient que l’on connait leur langue.

    Je me suis également rendue compte en habitant en espagne, que les gens étaient impresionnés et admiratifs de voir que l’on connaissait leur langue. Et encore plus en voyageant en amérique du Sud.

    Des français qui parlent anglais et espagnol couramment, wahou j’avais l’impression d’être des leurs 😉
    Exactement comme le raconte Sandrine !

    Ma motivation encore plus forte aujourd’hui c’est de pouvoir transmettre ce goût et cette connaissance des langues à mes enfants.

    Caroline

  • Caroline

    Superbe Article. Merci pour ce beau partage !

    Je suis d’accord parler une langue ouvre à la découverte d’un pays, de nouvelles personnes, …. et simplement au respect et à l’amitié des natifs qui voient que l’on connait leur langue.

    Je me suis également rendue compte en habitant en espagne, que les gens étaient impresionnés et admiratifs de voir que l’on connaissait leur langue. Et encore plus en voyageant en amérique du Sud.

    Des français qui parlent anglais et espagnol couramment, wahou j’avais l’impression d’être des leurs 😉
    Exactement comme le raconte Sandrine !

    Ma motivation encore plus forte aujourd’hui c’est de pouvoir transmettre ce goût et cette connaissance des langues à mes enfants.

    Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

non ipsum libero Curabitur ut lectus Praesent Aenean quis