J'ai testé pour vous

Kazh devient bilingue : Une BD franco-allemande pour tous les âges.

Il y a peu de temps, j’ai eu la grande joie de rencontrer Aurélie Guetz, dessinatrice, professeure de français en Allemagne et auteure d’une BD bilingue franco-allemande pour laquelle j’ai vraiment eu un coup de coeur : ” Kazh devient bilingue.”( “Kazh wird zweisprachig “)

Alors quand Julie, du blog Mon chemin Heureux m’a parlé de son carnaval sur le thème “ Le livre qui a changé votre vie”, je me suis dit que c’était le moment de vous en parler. Cet article participe donc à ce carnaval !  Pour découvrir le blog de Julie et notamment son super monologue du poisson rouge, cliquez ici

Kazh devient bilingue : Une Bd franco-allemande pour tous les âges.

Bon, je n’aime pas parler des cadeaux de Noël au mois de novembre, je vous l’avoue.

(Oui, je fais partie de ce genre de personnes qui attendent le dernier moment, c’est à dire le 24 décembre à 18h pour trouver le cadeau idéal. De ceux aussi qui oublient de faire de cadeaux, même quand ils aiment très fort quelqu’un. )

Mais comme je sais que ce n’est sûrement pas votre cas, ce livre peut être une super bonne idée de cadeau. Vous comprendrez pourquoi à la fin de l’article, qui j’espère vous donnera envie de l’offrir.  😉

 

Allez, c’est parti.

Je vais commencer par vous raconter un peu l’histoire de cette BD et le principe.  Puis je vais essayer de vous expliquer pourquoi ce livre me plaît. Et pourquoi je vous le conseille ++ comme on dit.

 

L’histoire et le principe de “Kazh devient bilingue”

 

L’histoire
 

Kazh wird zweisprachig est en fait le deuxième tome de l’histoire de Kazh, un chat français qui rencontre en Bretagne, une famille franco-allemande.

Je n’ai pas encore lu le premier tome car j’ai découvert Aurélie au moment de la sortie du deuxième. (Ce n’est que partie remise. )

 Le deuxième est la continuité du premier mais vous pouvez les lire indépendamment l’un de l’autre.

Dans le premier; Kazh rencontre une famille franco-allemande ( Papa allemand, maman française, deux enfants et leur chat Myrtille bilingues franco-allemands…) pendant leurs vacances en Bretagne.

Kazh parle très peu allemand mais va très vite apprendre, notamment en partant vivre avec cette famille à Freiburg.

C’est là que commence le deuxième tome.

Kazh découvre le quotidien d’une famille allemande, le belle ville de Freiburg, sans oublier de travailler son apprentissage de l’allemand avec sa complicité avec Myrtille.

Le principe

La Bd est écrite à la fois en français et en allemand, c’est à dire que les personnages parlent leur langue maternelle et que les dialogues sont retranscrits tels quels, sans traduction d’un coté ou de l’autre.

Cela permet vraiment de transmettre le quotidien des personnes vivant dans une famille bilingue. Et c’est aussi pour cette raison que le livre peut vous plaire, même si vous êtes bilingues dans une autre langue. ( Et même si vous n’êtes pas bilingues du tout d’ailleurs!) Kazh devient bilingue : Une Bd franco-allemande pour tous les âges.

La Bd est divisée en 6 chapitres. A la fin de chaque chapitre, vous trouverez des traductions de toutes les répliques dans les deux langues. Donc oui, vous pouvez le lire même sans parler allemand.

Pour chaque chapitre, vous trouverez également quelque chose de très intéressant : Des suggestions de chansons francophones et germanophones en lien avec l’histoire ou les sentiments des personnages. Une occasion de découvrir de nouvelles chansons dans l’autre langue, et de découvrir la langue étrangère ( ou non!) d’une autre manière.

Je vous en reparle plus loin mais les chansons permettent d’associer d’une manière plus forte nos émotions à la lecture ( et plus largement au lien avec une deuxième langue) et d’être touché d’une autre manière. Elles permettent également d’associer une compétence orale à la lecture du livre et donnent au lecteur la chance de pouvoir vivre l’histoire plus fortement, plus personnellement encore.

 

Pourquoi j’aime ce livre et je vous le conseille ?

Comme cela peut être souvent le cas quand nous aimons quelque chose et que cela touche à nos émotions, j’ai eu un peu de mal, pour être franche, à structurer mes pensées et mes idées.

Il y a beaucoup de choses qui touchent à mon ressenti, sur lesquelles j’ai du mal à poser des mots et des explications rationnelles. (C’est d’ailleurs ce que j’aime tant dans les langues, cette place énorme que prennent les émotions).

Et puis bon, c’est un livre bilingue. Ein zweisprachiges Buch. Franco-allemand. Deutsch-französisch.  Ein Traum. Un rêve.

(Si mon histoire avec l’allemand, vous intéresse, j’en parlais dans ce podcast, cliquez ici)

Alors, j’espère que mes idées seront claires et vous permettront de comprendre le message que je souhaite vous transmettre.

1- Pour la complémentarité, la langue utilisée dans le quotidien, comme un outil de rencontre.
 

C’est une des choses qui m’a frappé et beaucoup plus dès le début. Il est rare de trouver des livres vraiment bilingues, qui retransmettent vraiment le quotidien d’une famille, avec des enfants, dans laquelle deux langues sont utilisées à tous les moments et souvent au sein d’une même conversation.

Kazh devient bilingue : Une Bd franco-allemande pour tous les âges.

Je ne peux pas dire que je sais que c’est car je ne l’ai pas vécu mais j’ai côtoyé plusieurs familles qui vivaient comme ça et je peux vous assurer que c’est donc la réalité.  😉

(Si cela vous intéresse, je vous conseille d’ailleurs ce blog que j’aime également beaucoup sur lequel une maman française, mariée à un allemand et vivant en Allemagne, raconte la vie ordinaire et extraordinaire d’une famille franco-allemande. Cliquez ici pour le découvrir)

 

.Lire les deux langues simultanément dans la BD a deux avantages :

  • Découvrir la langue étrangère ( allemand dans votre cas, je suppose) comme un moyen de communication, un outil de rencontres. Quelque chose finalement de naturel, qui se vit autant que s’apprend.
  • Cela permet aussi de voir que deux langues différentes ne s’opposent pas, que l’une n’est pas mieux ou moins bien que l’autre. Au contraire, elles se complètent, peuvent cohabiter ensemble, au même niveau, chacune apportant sa propre valeur et ses spécificités.
2- Pour la simplicité de l’histoire dans laquelle on peut se projeter. ( Même sans être un chat )
 

Kazh devient bilingue : Une Bd franco-allemande pour tous les âges.Cela rejoint le premier point : Cette BD est accessible aux enfants seuls s’ils savent lire mais également aux plus petits qui peuvent regarder les images et écouter des petites parties de l’histoire. ( Mon fils, par exemple, s’amuse à repérer tous les chats ^^).

Les adultes, quand à eux, pourront également se retrouver dans les parents de la famille ou simplement apprécier la fraîcheur de l’histoire; la beauté du message et les supers dessins d’Aurélie.

C’est ici que se trouve à mon sens, une autre force de ce livre : Il peut toucher toute la famille, permettre la création d’un dialogue et d’une prise de conscience même chez les plus petits. Conscience qu’il n’y a pas qu’une seule manière de parler, ni de vivre et que l’apprentissage d’une langue permet de créer des ponts entre ces différents chemins.

Et ceci même si vous ne parlez pas un mot d’allemand ( Il y a des pages de traduction pour les parties en allemand qui pourraient être un obstacle. Donc pas d’excuses, si vous voulez vraiment lire et comprendre ce livre, c’est possible !)

 

3 Car c’est une BD vraiment bilingue.
 

De la même manière que cette BD peut être lue par toute la famille, elle peut être lue complètement équitablement par une personne francophone ou germanophone. Il s’agit réellement d’un ouvrage bilingue, non pas d’un texte écrit dans une langue et traduit dans une autre.

Les conversations notamment entre les deux chats sont retranscrites comme de réelles conversations qui pourraient avoir lieu dans un groupe franco-allemand.

Cela permet également l’ouverture d’un dialogue car comme les phrases sont soit dites en français, soit en allemand et donc jamais traduites ( les traductions sont sur des pages à part, à la fin de chaque chapitre), un lecteur francophone n’accédera pas aux mêmes informations qu’un lecteur germanophone.

Cela peut alors donner lieu à un échange et permettre de mettre en lumière les différences qui sont, dans ce cas, une richesse énorme pour comprendre le livre.

De plus, le lecteur francophone découvrira en même temps certains aspects de la culture allemande, incontournables pour bien apprendre l’allemand et en apprécier la beauté. ( Bratwurst, Tofuwurst, Abendbrot, Brotdose par exemple… )

Des deux côtés, le dernier chapitre permet de redécouvrir particulièrement l’importance de l’amitié franco-allemande ( die deutsche-französische Freundschaft) ainsi que son rôle dans l’histoire des deux pays. Encore une fois, que vous parliez allemand ou non, c’est, à mon sens, important de savoir que ça existe.

 
4-Car elle peut être un formidable outil pédagogique

A plusieurs niveaux, cet ouvrage peut servir à la construction de scénarios pédagogiques :

  • Comme simple livre à lire en langue étrangère, plus facile d’accès grâce à la partie française et ludique car c’est une BD.

  • Comme le point de départ d‘un dialogue sur l’utilité des langues étrangères, le quotidien des enfants bilingues ou encore les différences culturelles entre les deux pays voisins. Cela peut également mener à des échanges sur la diversité, l’importance et la possibilité de vivre ensemble, même sans parler la même langue ou avec des habitudes différentes.
  • En étudiant les structures de la langue allemande (ou française!) ou du vocabulaire en partant d’un contexte réel et concret.

Kazh et Myrtille font notamment dans le chapitre 4 un jeu pour travailler le vocabulaire particulièrement intéressant : Ils doivent chercher en se promenant un mot commençant par chaque lettre de l’alphabet et montrer cet objet. Qu’en dites-vous pour réviser du lexique ?

  • Et découvrir des artistes et leurs chansons dans plusieurs langues, pour donner encore plus envie d’apprendre! ( J’en reparle juste en dessous!)

Il y a sûrement énormément d’autres choses à faire, à créer. Partagez vos idées si cela vous dit :-).

 

5- Pour la place faite aux émotions.
 

Faire de la place pour ses émotions quand nous apprenons ou découvrons une langue étrangère est quelque chose de très important, qui, à mon sens, devrait encore plus être exploité dans les différentes méthodes d’apprentissage.

Dans ce livre, les émotions sont particulièrement présentes grâce à deux éléments :

  • Les chansons comme je le mentionnais plus haut, qui sont de fortes créatrices d’émotions. Que nous aimions ou non, écouter une musique, se laisser porter par la mélodie et/ou les mots, crée quelque chose en nous. Il se passe quelque chose dans notre tête et dans notre corps.

Donc forcément, la musique est une super clé pour apprendre une langue de manière fun, détendue, agréable :-). C’est ce qui se passe avec l’histoire de Kazh et qui vous permet de vivre encore plus intensément sa rencontre avec l’allemand et…. son amie Myrtille :).

Vous pourrez en même temps découvrir de supers groupes, français, allemand …. ou les deux en même temps! Je ne vous en dis pas plus 🙂

  • Les émotions sont transcrites à travers les couleurs des dessins et cette bulle qui donne leur explication. ( Cf  photo en dessous) Chaque émotion ressentie par les personnages est transposée dans les dessins par une couleur.

Kazh devient bilingue

Cela a 2 atouts : Prêter attention aux émotions des personnages en fonction de leurs actions et vous permettre de comprendre ce qu’ils ressentent sans maîtriser la langue qu’ils parlent. Plutôt chouette, non ?

 

 

Auriez vous envie d’offrir ce livre à quelqu’un en cadeau ? Ou de vous l’offrir à vous ? Dites le moi en commentaires.

Vous pouvez le retrouver sur le site de l’éditeur en cliquant ici ou dans certaines librairies de Freiburg. ( Article non sponsorisé, je précise!)

Si vous aimez les livres et que vous cherchez d’autres idées de cadeaux pour des proches lecteurs, cliquez ici pour découvrir 3 livres qui ont changé quelque chose dans ma vie et que je recommande.

 

A très vite !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *